Visite virtuelle de Tarbes

Visite virtuelle de Tarbes, depuis 8 points de vue différents !
 
 

Peinture monumentale contemporaine « Quadratura » de 450 m² par Jean REALE.

La Quadratura est un genre pictural tendant à simuler des reliefs architectoniques sur des plafonds et murs intérieurs par effet de trompe-l’œil.
Cette technique permettant de réaliser une illusion spatiale nécessite de maîtriser les règles de l’Architecture et celle des perspectives aérienne et géométrique sur plusieurs plans (Anamorphose calculée).
Le terme « Quadratura » a été introduit au XVIIe siècle par les peintres baroques italiens : Andréa Pozzo, Sébastiano Ricci, Domenico Piola… et bien d’autres.
 
 
Site de l’artiste : www.jean-reale.com
 
 
 
 
La Salle des Mariages
 
La salle des Mariages de la Mairie de Tarbes est un véritable écrin pour les futurs mariés. Sa décoration murale a également été réalisée par Jean Réale, peintre de talent .
 
Dès son arrivée en 2001, Gérard Trémège, Maire de Tarbes a été séduit par le travail de l’employé municipal.
Entré en 1976 à la mairie, Jean Réale est reçu 1er au concours externe de dessinateur. Il a fait des études de collaborateur d’architecte puis l’école d’architecture. L'art florentin le passionne tout comme le réalisme de Dali, l’humour, le symbole et l’intelligence de Magritte et les plans de Vasarely.
 
Jean peint donc pour la ville de Tarbes, "il s’agit là d’un geste courageux que de réaliser quelque chose" dit-il. C’est ainsi qu’après avoir créé seul de nombreux « trompe l’œil » comme l’accueil du bureau du maire, le pignon de la rue de la Gaîté, la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville, il s'est atelé au décorum de la salle des mariages.
 
Le thème choisi est symbolique puisqu'il s'agit de Venise. Le plafond doré alerte le regard spontanément vers le haut et permet d'identifier une coursive vénitienne en trompe l'œil lequel élargi les dimensions de la salle. "J'ai voulu offrir Venise aux mariés, écarter les murs par un trompe l'œil qui fait passer la pièce de 8 mètres sur 10 à 9 sur 11 et donner une dimension de sacré par la couleur dorée au plafond". Si l’artiste tarbais vous emporte volontiers dans sa poésie, son œuvre quant à elle ne manque pas de technique alors qu’il est autodidacte : "Avec mes pinceaux, j’ouvre les murs, je monte les plafonds, je crée des voûtes, des coupoles et d’immenses balcons". Il pratique un art appelé « Quadratura » dont les bases ont été jetées par les peintres baroques italiens du 17ème siècle. Jean Réale se joue de la perspective aérienne et géométrique pour donner une illusion spatiale fusionnant avec l’Architecture. Se marier dans cette salle, c'est en quelque sorte parfaire le rêve.