Le plan de fleurissement de la ville

Avoir un fleurissement continu au fil de l’année

Tarbes veut être une ville accueillante, les entrées de ville sont marquées par des compositions florales généreuses et colorées. 

Le plan de fleurissement 

En 2016, le service a voulu travailler sur la thématique : la Biodiversité. Le service PEP associe donc son fleurissement à cette thématique en collaboration avec d’autres services. Toute la symbolique avec les plantes mellifères et les objets permettront de décliner ce thème au grand public.

Les entrées de ville : élément majeur qui marque l’image que veut donner la commune. La fleur est avant tout un symbole d’accueil. Sites paysagers et fleuris avec à certains endroits un renfort du fleurissement aérien (rond-point St frai, rond-point de Bagnères, rond-point de Lourdes, rond-point Bastillac, rond-point route de Pau, avenue Alsace Lorraine.

Les différents axes : depuis les entrées de ville jusqu’au centre-ville et différents sites un lien est assuré avec arbres, arbustes, pelouses mais aussi des massifs floraux avec vivaces et annuelles.

Le centre-ville : Lieu très urbanisé où la mise en place d’un fleurissement aérien (suspensions fleuries et bandeau végétal sur bâtiment) va permettre d’amener du végétal, de la couleur en évitant le vandalisme et le manque d’espace.

Les parcs et jardins : suivant l’implantation du parc, le fleurissement est adapté. Les Berges de l’Adour, parc Chastellain, square Général Pottier, parc de l’Echez, parc des Bois Blancs : gestion différenciée, arbres arbustes, vivaces. Allées Leclerc, place Jean Jaurès, square Albert Camus, parc Bel Air, parc sellerie et Jardin Massey : Arbres, arbustes de collection, vivaces, massifs d’annuelles.

Les locaux publics : Hôtel de ville, Mairie annexe, Bâtiment Pyrène, Office du tourisme, Services Techniques, Maison Foch. Sur le point d’accueil fleurissement chaque semaine avec des fleurs fraîches et des plantes fleuries. Dans les bureaux présence de plantes vertes et compositions diverses avec fleurs sèches, divers matériaux.

Les écoles : divers projets pédagogiques en relation avec le jardinage, visites et ateliers aux serres municipales.

Le fleurissement aérien

Le fleurissement aérien est continu au fil de l’année pour les entrées de ville et le centre-ville. Accrochage fin mai et remplacement à partir du 15 octobre. 

Dans le principe de la composition, les fleurs amènent leur éclat en début de saison, ensuite les graminées et les feuillages vont donner une nouvelle scène en fin de saison. Un classeur avec les différents secteurs référence l’ensemble du fleurissement à partir de tableaux et de numéros pour les suspensions double vasque.

On travaille les harmonies de couleurs, les volumes et la légèreté. Chaque saison on effectue un bilan et ensuite on retravaille les nouvelles compositions. Dans les rues du centreville on établit des séquences.

La conception des massifs

Harmonie et création : le thème de la biodiversité est là encore décliné grâce à un choix de plantes mellifères dans les massifs mais également avec des accessoires fabriqués avec différents partenaires et en particulier les écoles et les ALAE de notre commune.

A chaque saison un bilan est fait avec l’agent de maîtrise et les jardiniers afin d’évaluer les plantes et de faire les choix de tonalité pour l’année suivante. Dans chaque composition nous privilégions des plantes structurantes comme les plantes méditerranéennes en tige, le maïs, le tournesol et plantes grimpantes. Ensuite nous plantons des plantes graphiques et légères comme les graminées, gaura, dahlia, canna, eupatoire, papyrus….Toute cette structure étant en place nous continuons la plantation avec une séquence haute et une séquence basse.

Le patrimoine arboré

Chaque année la ville de Tarbes consacre un budget conséquent pour l’entretien de son patrimoine arboré.

Les responsables de secteur établissent chaque année un diagnostic des arbres de leur secteur et listent les arbres qui posent un problème, nécessitant une intervention de taille, d’élagage ou d’abattage. Ces arbres sont ensuite revisités avec le technicien responsable du dossier, un diagnostic plus affiné est établi et une décision est prise sur les modalités de traitement de ces arbres. Simple taille, élagage, abattage si nécessaire. En cas de doute, il est fait appel à une entreprise spécialisée dans les diagnostics des végétaux.

Nous faisons aussi appel pour des besoins très précis à une entreprise experte dans le diagnostic des arbres. Ex. en 2015 nous avons fait expertiser 90 platanes de la Place du Foirail par une entreprise spécialisée.

Pour les arbres d’alignement, une fréquence d’intervention, variable de trois à cinq ans selon les sites, a été établie. La périodicité d’intervention se situe dans une fourchette de trois ans pour les platanes et de trois à cinq ans pour les autres espèces en alignement et selon les nécessités pour les arbres de parcs et en isolés.

Les interventions pour la suppression de nids de chenilles processionnaires par exemple sont comptabilisées à la journée. De même, les interventions pour mise en sécurité lors de dégâts dus à des phénomènes météorologiques.