Les Façades Tarbaises

L'opération façades pour 2017-2019

La ville de Tarbes possède, à travers son centre ancien, un patrimoine architectural remarquable. 

La municipalité a choisi, depuis de nombreuses années, de s’inscrire dans une politique d’embellissement de la ville en mettant en place l’opération façades. Cette action volontariste vise à mettre en valeur et à améliorer la qualité architecturale, urbaine et environnementale du patrimoine bâti du centre ancien.

Cette opération consiste en une aide technique et financière de la Mairie pour les propriétaires d’immeubles qui souhaitent rénover leur façade.

Depuis 2001, près de 350 façades ont été rénovées et plus d’un million d’euros a été versé en subventions. La Mairie, très attachée à son patrimoine, a rénové tous ses édifices culturels, a racheté le site de l’Arsenal pour en faire un lieu incontournable de vie des Tarbais et le site du Haras afin de sauvegarder et développer ce patrimoine cher aux habitants. 

Aujourd’hui, nous devons poursuivre les efforts entrepris depuis 2001 et continuer de donner des couleurs à notre ville car nous ne devons pas oublier : « embellir la ville, c’est embellir la vie ».

L'opération façades 2017-2019

Qui peut bénéficier d'une subvention ?

  • Propriétaires d’une maison individuelle ou d’un immeuble,
  • Copropriétaires d’un immeuble inférieur à 8 appartements représentés par un syndic bénévole ou un syndic professionnel.

Quelles façades sont concernées ?

Les façades élligibles à la subvention sont celles :

  • qui confrontent le domaine public : rues, places, jardins, squares, etc.
  • vues du domaine public,

dès lors que l’immeuble est situé dans le périmètre défini par la ville. Celui-ci est consultable au service Urbanisme opérationnel ou ci-dessous.

Pour quels types de travaux ?

Tous travaux de ravalement de façade nécessitant un nettoyage, une réfection, une mise en peinture de la façade et de tous ses éléments (menuiseries, porte d’entrée, garde-corps, balcons…).
Le règlement est à votre disposition sur le site de la ville : www.tarbes.fr

Quel est le montant de l'aide ?

L’aide est fixée à 25% maximum du montant TTC des travaux de ravalement. Elle est plafonnée à 6 000 € par immeuble.
Pour les immeubles aux façades remarquables, un déplafonnement jusqu’à 15 000 € pourra être consenti par la commission d’attribution sur la base des critères suivants :

  • si la façade possède une modénature de qualité,
  • si l’immeuble est situé dans un emplacement stratégique dans l’organisation urbaine,
  • si les dépenses dépassent un seuil de 40 000 € TTC.

Documents téléchargeables :

1 - Règlement de l'Opération Façades >>

2 - Périmètre >>

3 - Délibération du Conseil Municipal de la ville de Tarbes >>

4 - Convention Opération Façades / Attribution de subventions >>

Imprimés nécessaires pour établir votre dossier :

1 - Imprimé de demande de subventions >>

2 - Modèle d'attribution de subventions >>

 

Vous pouvez téléchargez le dépliant complet de l'opération façades 2017-2019 ici >>

 

  

  

 

DES FACADES D'EXCEPTION

La Rue de la Gaieté

Impossible que vous ne l’ayez vue, surplombant la place de la Mairie, à l’orée de la Rue Brauhauban, la peinture murale en trompe-l’œil de Jean Reale et Joël Soulier. Le passant distrait ne la remarquera pas, « c’est le but ultime » avoue Jean Reale, l’auteur de ce trompe-l’œil, « on joue sur le réel et l’irréel, le vrai et le faux…»

Il est tellement réussi qu’il paraît vrai, parfaitement intégré à son environnement. Il faut dire que jean Reale a ce souci du réalisme qui est la marque des grands artistes. Un artiste qui n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il a déjà réalisé le trompe-l’œil de la Salle des Fêtes, celui du Hall et celui de la Salle des Mariages de la Mairie de Tarbes.

Pour vous amuser, mettez-vous face à ce mur, dans l’axe de la rue Brauhauban. C’est de là que la perspective est calculée. Et essayez de savoir où est le vrai et le faux. Un indice : une seule fenêtre est vraie, mais laquelle ? Tout le reste est imaginaire.

« Nous avons essayé avec Joël Soulier, d’être le plus possible dans le réel, en dessinant cette peinture, en nous appuyant sur le bâtiment de La Poste et en copiant l’architecture tarbaise ». Les fenêtres, on l’a dit, semblent réelles. Dans l’une d’elles, on peut voir accroché au mur un portrait… mais de qui ?

« C’est un clin d’œil de remerciement. Vous le savez, dans l’art, il faut deux composantes essentielles : l’artiste et le mécène, celui qui croit en l’œuvre et la finance » précise Jean Reale. En enfin, regardez en haut sur la cheminée, les deux artistes se sont mis en scène en train de peindre.

Pour réaliser ce trompe-l’œil, il a fallu à Jean et Joël quatre mois et demi de labeur. Mais a également fallu près de deux mois de dessin en amont. Un tracé très détaillé, à la fois industriel et architectural.

Une fresque monumentale qui orne le cours Reffye

C’est l’histoire d’une rencontre… la municipalité souhaitait apporter une touche de fraîcheur, de poésie, de couleur au cours des travaux de rénovation du Cours Reffye. C’est donc un jeune artiste Tarbais, Xavier Fischer plus connu sous le nom de Snake, grapheur reconnu internationalement qui a réalisé une fresque géante sur la façade de l’un des immeubles du Cours Reffye. Cette réalisation fait partie de l’Opération Façades.

Snake a également réalisé le mur du Lycée Jean Dupuy, ainsi que la façade du Centre Culture de la Gespe avec la caricature d’Elvis. A voir absolument…

Site Internet : snakegraffiti.com