Le pollinarium sentinelle

Surveillance de la pollinisation pour la prévention des allergies

 

Installé aux serres municipales, le pollinarium sentinelle est un jardin composé de plantes sauvages allergisantes et dont la pollinisation est surveillée par 3 agents.

Il permet d'étudier le pouvoir allergisant de nombreuses plantes et d'établir un calendrier de pollinisation afin d'aider les médecins dans le traitement des personnes souffrant d'allergies. Afin d'obtenir des résultats objectifs, ces plantes ne sont ni traitées, ni arrosées, comme en milieu naturel. Le traitement et la diffusion des données recueillies se fera en collaboration entre le service Paysage et Espaces publics, les allergologues et professionnels de santé partenaires (ARS Midi-Pyrénées, Conservatoire botanique...) et l'Observatoire régional de l'air en Midi-Pyrénées (ORAMIP).

 

Les spécialistes de santé sont ensuite informés via Internet de la pollinisation dès le commencement de celle-ci. Le pollinarium permet donc d'être plus rapide et plus efficace.

Ce pollinarium sentinelle tarbais est le seul implanté au Sud de la Loire sur les 9 présents en France.

Un espace « vitrine » est également créé aux abords du musée des Hussards, au cœur du jardin Massey permettant d'informer la population tarbaise de l'existence et de l'intérêt du site. 

 

Aujourd'hui, près de 30 % de la population européenne souffre d'allergies, dont 50 % sont dues au pollen. Cela représente à notre niveau local entre 10 000 et 20 000 personnes.

Jusqu'à maintenant, le Réseau national de surveillance aérobiologique (R.N.S.A.) surveillait les périodes de pollinisation grâce à des capteurs placés en hauteur dans la ville et en informait les médecins afin d'adapter les soins. Cependant, le délai de traitement des informations récoltées provoquait un décalage de 15 jours à 3 semaines et il était primordial pour les spécialistes de santé d'obtenir des informations en temps réel afin d'anticiper les crises chez les malades.