Le Pollinarium Sentinelle

Surveillance de la pollinisation pour la prévention des allergies

Le Maire de Tarbes a présenté en mars 2014 un outil innovant permettant de grandes avancées sur le plan médical, le 1er Pollinarium Sentinelle du grand sud installé aux Serres Municipales. Il s'agit d'un jardin composé de plantes sauvages allergisantes et dont la pollinisation est surveillée par 3 agents.

Il permet d'étudier le pouvoir allergisant de nombreuses plantes et d'établir un calendrier de pollinisation afin d'aider les médecins dans le traitement des personnes souffrant d'allergies. Le traitement et la diffusion des données recueillies se fera en collaboration entre le service Paysage et Espaces Publics, les allergologues et professionnels de santé partenaires (ARS Midi-Pyrénées, Conservatoire botanique...) et l'Observatoire Régional de l'Air en Midi-Pyrénées (ORAMIP).

En 2013, trois employés de la Ville accompagnés de M. Figureau, botaniste de l'Association des Pollinairums Sentinelles de France ont collecté à différents endroits deux types de plantes, le Plantin et le Dactyle Aggloméré. Ces récoltes ont été plantées en septembre 2013 au Centre Technique Municipal et les premiers résultats devraient arriver en janvier-février 2014. Afin d'obtenir des données objectives, ces plantes ne sont ni traitées, ni arrosées, comme en milieu naturel.

Les spécialistes de santé sont ensuite informés via Internet de la pollinisation dès le commencement de celle-ci. Le Pollinarium permet donc d'être plus rapide et plus efficace. "L'allergie est une maladie qui se soigne et surtout qui se prévient, dès lors que l'on peut prédire son arrivée"  précise le Docteur Lucien, médecin généraliste.

C'est une avancée conséquente dans le domaine médical puisque ce Pollinarium Sentinelle Tarbais est le seul implanté au sud de la Loire sur les 9 présents en France. Les équipes de la Ville présenteront d'ailleurs leur installation à une centaine de communes du sud de la France, très bientôt, à Toulouse.

Un espace "vitrine" est également créé aux abords du Musée des Hussards, au coeur du Jardin Massey permettant d'informer la population tarbaise de l'existence et de l'intérêt d'un tel site. 

 

Aujourd'hui, près de 30% de la population européenne souffre d'allergies, dont 50% sont dues au pollen. Cela représente à notre niveau local entre 10000 et 20000 personnes.

Jusqu'à maintenant, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) surveillait les périodes de pollinisation grâce à des capteurs placés en hauteur dans la ville et en informait les médecins afin d'adapter les soins. Cependant, le délai de traitement des informations récoltées provoquait un décalage de 15 jours à 3 semaines et il était primordial pour les spécialistes de santé d'obtenir des informations en temps réel afin d'anticiper les crises chez les malades.

La 1ère réunion régionale sur la Création d'un réseau de Pollinariums Sentinelles en Midi-Pyrénées s'est tenue le 12 novembre 2013 dans la Salle des Fêtes de la Mairie en présence de Gérard Trémège, Maire de Tarbes, du Docteur Odile Morin, Présidente de l'Association des Pollinariums Sentinelles de France (APSF), du Docteur Dominique Chevallier, allergologue et vice-président de l'APSF et M. Claude Figureau, botaniste de l'APSF.

Entre 14h et 18h étaient prévus différents ateliers auxquels de nombreuses collectivités intéressées par ce projet ont participé. De la présentation des méthodes d'observation de la pollinisation jusqu'au mode de diffusion de l'information vers le grand public, tous les participants ont reçu les renseignements qu'ils étaient venus chercher concernant cet outil innovant qui permet d'apporter une réponse concrète en matière de santé, de prévention et de traitement des allergies.

Téléchargez le dossier de presse de la réunion du 12 novembre ici >>