Le Label Villes et Villages Fleuries

Les 4 fleurs de Tarbes, symbole de fleurissement et d'accueil

Le label "Villes et Villages Fleuries" est délivré par le Conseil National des Villes et Villages fleuris et récompense les communes pour leur respect de l'environnement, leur qualité d'accueil des habitants et des touristes, leurs actions en faveur du patrimoine végétal et naturel et la préservation du lien social. 

Depuis 2001, la Ville de Tarbes est lauréate du label avec l'obtention de 4 fleurs, le maximum pouvant être attribué à une collectivité. 

Tous les 3 ans, Tarbes renouvelle sa participation au label et le jury national des villes et villages fleuris étudie la qualité de fleurissement de la ville selon trois critères : 

  • la qualité de l'accueil
  • le respect de l'environnement
  • le lien social

Le dernier label a été remis en jeu en 2016. Le jury national s'est déplacé dans la ville les 19 et 20 juillet 2016 pour réétudier la labellisation de la ville de Tarbes.

Fleurissement et biodiversité : Tarbes doublement récompensée

La Ville de Tarbes participe à ce label depuis 2001 et suite à la visite du jury national en juillet dernier, elle vient d'être récompensée une nouvelle fois de 4 fleurs.

La qualité de fleurissement n'est pas le seul critère pris en compte dans l'obtention de ce label, mais il est également étudié la qualité de l'air, la qualité de l'eau, le développement culturel...

Pour cette année 2016, le jury national a particulièrement apprécié la propreté des rues, la volonté municipale de préserver la biodiversité, l'expertise professionnelle de nos jardiniers, le nombre de jardins familiaux sur la commune et les efforts entrepris en matière de développement durable.

Pour la prochaine remise en jeu de son titre, Tarbes souhaite acquérir la fleur d'or, un objectif ambitieux d'autant que, même si la commune a déjà mis en place le "zéro phito" sur certains sites, cette loi qui rentrera en vigueur en janvier 2017 pour l'ensemble des terrains de la ville - excepté les terrains de sport et les cimetières - nécessitera un changement radical de méthode et un nouveau mode de fleurissement.

A noter que la commune possède plus de 17 000 arbres sur son territoire, et plus de 240 000 plants sont produits chaque année dans nos serres municipales.

Historique du classement « ville fleurie »

  • 1989 : mention spéciale
  • 1990 : 1 fleur
  • 1992 : 2 fleurs
  • 1995 : 3 fleurs
  • 2001 : 4 fleurs
  • 2002 : confirmation « 4 fleurs »
  • 2004 : 4 fleurs et Grand Prix National + Label « Jardin remarquable » pour le Jardin Massey + prix national des jardins familiaux (Jardins de l’Echez)
  • 2007 : reconduction Grand Prix National
  • 2009 : reconduction Label « Jardin Remarquable » pour le Jardin Massey
  • 2010 : 4 fleurs
  • 2013 : 4 fleurs
  • 2014 : reconduction Label « Jardin Remarquable » pour le Jardin Massey

Retrouvez toutes les informations de la Ville de Tarbes sur le site des "Villes et Villages Fleuris", en cliquant ici >>

 

En parallète, l’Union Nationale de l’Apiculture Française a lancé pour la première année le label national Apicité auquel la ville a participé. Ce label vise à mettre en avant l’implication des communes dans la préservation des abeilles domestiques et des pollinisateurs sauvages.

Dans l'obtention de ce label, trois grades sont attribués :

  • 1 abeille pour une démarche reconnue
  • 2 abeilles pour une démarche remarquable
  • 3 abeilles pour une démarche exemplaire

Tarbes vient de recevoir 3 abeilles, soit le maximum pouvant être obtenu.

Le comité de labellisation a félicité la commune pour son engagement en faveur des abeilles. Avec un nombre croissant de ruches installées sur le territoire dans le cadre de l'Education au Développement Durable, plus de 120 kilos de miel sont récoltés chaque année puis distribué dans les écoles élémentaires lors d'ateliers sur la pollinisation et l'écosystème.

A noter enfin que Tarbes possède une zone libellule à proximité de la station d'épuration de Bordères-sur-Echez, visitée par 800 enfants en 2016. Dans les années à venir, l'objectif est de tirer profit de la chaleur dégagée par la station pour chauffer une serre dédiée à la culture de fleurs, voire de légumes.