Changement climatique / Réchauffement planétaire / L’effet de serre / Les Gaz à Effet de Serre (GES) :

 

La machine climatique est-elle déréglée ?

La banquise fond, les glaciers alpins reculent, les déserts africains gagnent du terrain, … En Europe aussi, les phénomènes météorologiques extrêmes semblent se multiplier : les tempêtes de décembre 1999 en France ; les inondations historiques d’août 2002 ; les canicules ….

Phénomènes occasionnels ou modification du climat ?

Ces signaux sont inquiétants et la communauté scientifique est d’accord : l’aggravation de l’effet de serre joue un rôle de premier plan dans le changement cliqmatique.
Nous devons faire face à la situation : il va falloir s’adapter et diminuer nos émissions de gaz à effet de serre.

L’effet de serre est un phénomène physique naturel.

La température moyenne de notre planète résulte de l’équilibre entre le flux de rayonnement qui lui parvient du soleil et le flux de rayonnement infrarouge renvoyé vers l’espace. La répartition de la température au niveau du sol dépend de la quantité de gaz à effet de serre (GES) présents dans l’atmosphère, comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane ou l’oxyde nitreux, qui retiennent une large part du rayonnement solaire. Ils permettent ainsi le maintien sur Terre d’une température moyenne d’environ 15°C. Sans eux, la température moyenne serait de -18°C et la Terre serait inhabitable. L’effet de serre est donc la condition indispensable à la vie sur Terre.
Cependant, les activités humaines, depuis la révolution industrielle du XIXème siècle, ont produit en peu de temps beaucoup de gaz à effet de serre supplémentaires, le plus important étant le dioxyde de carbone CO2 (surtout dû à la combustion des énergies fossiles charbon, pétrole et gaz). L’effet de serre « additionnel » (résultant de l’augmentation des concentrations des GES) se traduit par une élévation très rapide de la température moyenne de la Terre et de son atmosphère.

Ce qu'il faut savoir >>

Le réchauffement est enclenché et c’est l’ensemble du climat qui se modifie.

Les scientifiques ont constaté une augmentation des températures moyennes sur notre planète depuis un siècle environ. Le réchauffement devrait se poursuivre en raison des émissions de GES dues aux humains, avec des conséquences qui dépasseront les facultés d’adaptation des hommes, des animaux et des végétaux.
Une augmentation de 2°C nous amènerait à une température jamais atteinte depuis plus de 100 000 ans.
L’élévation du niveau des mers, manifestation la plus flagrante, une estimation annonce 18 à 59 centimètres d’ici 2100. Certains deltas, lagunes et régions littorales pourraient être submergés.
Le nombre de catastrophes climatiques augmentera : canicules, tempêtes, inondations…

source : Wikimedia Commons

Les activités humaines sont en cause : une réaction est nécessaire et à tous les niveaux !

Sachant que la durée de vie des gaz à effet de serre dans l’atmosphère s’échelonne entre 15 à 150 ans, et le CO2 a une durée de vie entre 100 et 125 ans. Par conséquent, nos activités d’aujourd’hui ont un impact sur la vie de nos enfants !
Les activités humaines augmentent la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cela entraîne une augmentation de la température moyenne à la surface de la terre et peut modifier les climats.

Téléchargez le guide 2012 sur le changement climatique, édité par l’Ademe >>