Achats durables

Achats durables ou achats d’éco produits = réflexion en coût global du produit
Un achat durable ou un éco produit entraîne moins de nuisance pour l'environnement durant son cycle de vie* qu'un autre produit similaire.
*Cycle de vie d’un produit = énergie et ressources naturelles consommées + pollution générée depuis la naissance jusqu’à la mort d’un produit.

Ces éco produits sont notamment ceux qui répondent aux exigences d’un écolabel officiel, comme par exemple l’écolabel européen ou l’écolabel français (NF Environnement).

Penser en terme de coût global du produit, c’est à dire en terme de cycle de vie du produit, c’est à chaque achat, analyser, au regard du respect de l’environnement, le système de production et de livraison du fournisseur, la durée de vie du produit et son élimination (produit recyclable ou non recyclable).
Acheter un produit en tenant compte de la protection de l’environnement, c’est donc agir pour diminuer les consommations de ressources naturelles, limiter les pollutions, lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, et minimiser la production de déchets.

L’éco-produit est avant tout un produit de qualité : son éventuel surcoût n’est souvent pas lié à ses caractéristiques écologiques mais à sa qualité. Un meuble qui dure dix ans au lieu de cinq ans coûte un peu plus cher à l’achat mais la diminution de la fréquence de renouvellement permettra des gains économiques dans la durée.

 

Achats publics durables

Le code des marchés publics (CMP) promulgué par le décret n° 2004-15 du 7 janvier 2007 renforce aujourd’hui la possibilité de prendre en compte la protection de l’environnement dans l’achat public. Cette prise en compte peut se situer lors de la définition des conditions d’exécution des marchés, au stade de l’examen du savoir-faire des candidats, lors de l’attribution du marché (fixation des critères de choix). Cet achat public durable doit cependant respecter les principes généraux de la commande publique (liberté d’accès à la commande publique, égalité de traitement des candidats, transparence de la procédure).
La prise en compte des aspects sociaux dans les marchés publics a également été renforcée en 2004 et 2005. Certains marchés ou certains lots peuvent être réservés à des publics ou organismes relevant de l’insertion par l’activité économique ou des structures accueillant en majorité de personnes handicapées.