Rechercher une actualité par :

01/06/2018, WebmasterTarba en canta / Rencontre avec Pascal Caumont

Le Maire et Pascal Caumont

Du 6 au 10 juin aura lieu le festival de polyphonies « Tarba en canta » qui est désormais devenu un rendez-vous prisé en France et ailleurs. Pascal Caumont, son directeur artistique, nous présente la manifestation, sa genèse et son contenu. A quelques jours du rendez-vous, entre un cours au Conservatoire et de nombreux rendez-vous liés au festival, il nous a accordé un moment privilégié.

Une rencontre qui a tout changé

Pascal Caumont se souvient avec précision de cette rencontre qui a tout déclenché : « Nous étions au cœur de l’hiver 2009, et je prenais l’avion dans le cadre d’une mission que m’avait confié le Ministère de la Culture. Je croise alors à l’aéroport le maire, Gérard Trémège. Il m’interpelle sur notre passion commune pour le chant (Pascal Caumont est professeur au Conservatoire, et le Maire était inscrit aux cours), et nous avons échangé durant tout le trajet. » L’idée d’un festival à Tarbes sur les chants traditionnels, sur les polyphonies, germe très vite : « Et si on lançait un festival ? », propose Gérard Trémège à Pascal Caumont. « La paternité du projet appartient au Maire », nous souligne le professeur tarbais en ajoutant très vite : « Je n’ai pas réfléchi bien longtemps. Je me suis dit que c’était une chance formidable de créer une telle vitrine pour le chant dans notre ville. » Le directeur artistique souligne « l’importance du chant dans la vie de Gérard Trémège. C’est pour lui une passion forte, quasi viscérale, et non une coquetterie. Il est un amoureux sincère du chant et de la musique. Il capte certaines dimensions, et notamment celle qui permet au corps de devenir instrument. C’est sans doute pour cela qu’il a porté l’ambition du projet avec une si grande détermination. » Les deux hommes se sont mis au travail très vite, et quelques mois plus tard à peine naissait la première édition de « Tarba en canta ». L’aventure était lancée. Et depuis l’événement ne cesse de prendre de l’ampleur.

Une exigence de qualité

Afin de séduire un public toujours plus large, Pascal Caumont, aidé par Peggy Sauvan de l’Office de Tourisme, et grâce au soutien de la ville de Tarbes, bâtit chaque année une programmation riche, variée et qualitative : « Nous sélectionnons les groupes en fonction de critères avant tout scéniques. Nous tenons à la qualité de la relation entre les chanteurs et les spectateurs. L’interactivité avec le public est fondamentale dans le cadre de notre festival. »  Et de saluer le public de « Tarba en Canta » : « Il est composé de connaisseurs, et il est exigeant. Il souhaite des concerts de qualité, et cela nous oblige à une remise en question permanente. »

Toujours plus grand

Ce rendez-vous ne cesse de grandir, avec une volonté affichée de concerner toute la ville : « Dès le départ nous avons souhaité que la polyphonie aille sur les lieux de vie : marchés, bars, Marcadieu, Massey, les églises etc. Par ailleurs, nous avons mené un travail de fond avec les quartiers Laubadère et Solazur, afin de démontrer que la culture du chant s’adresse à tous … » Autre point fort, un partenariat avec l’Education Nationale : « Nous formons des professeurs des écoles, et c’est une grande chance car cela permet de rendre les enfants acteurs du festival. 2500 participent cette année au rendez-vous, et ce chiffre ne fait que grossir année après année."

Un coup de foudre pour cette édition 2018

Dans la programmation 2018 Pascal Caumont insiste sur un vrai coup de foudre « La squadra di Genova » (le samedi 9 juin à 10h et 14h au Conservatoire Henri Duparc) : « C’est un groupe incroyable, surprenant, avec un chant qui mélange le traditionnel avec l’opéra. Le tout avec une énergie qui éblouit. » On en salive d’avance.

L’édition 2018 n’a pas encore démarré, que celle de 2019 est déjà en préparation … Et pour cause cela sera la 10 ème édition ! « Il y a de nombreuses idées dans nos têtes … », promet d’ores et déjà le directeur artistique.

 

Tarba en Canta, du 6 au 10 juin à Tarbes, Ibos et Séméac. Un événement de la Mairie de Tarbes.

Tous les concerts sont gratuits.

Toute la programmation sur tarbes-tourisme.fr