Rechercher une actualité par :

17/05/2018, Sandrine MIRAS-LOISELLe temps de travail hebdomadaire des ATSEM ne changera pas

Suite à une contestation, mercredi 16 mai 2018, de certains Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM) de la ville de Tarbes, relative au passage à la semaine scolaire de 4 jours, les élus de la majorité municipale ont décidé de réagir. Gilles Craspay, adjoint au maire chargé de l'Education a ainsi organisé hier un point presse en présence de Jean-François Calvo (conseiller municipal délégué au personnel), Jean-Luc Cossou (directeur général des services) et Denis Crampe (adjoint au directeur général des services). Ils se sont exprimés afin de clarifier la situation. En introduction, Gilles Craspay a déploré "une récupération politique de l'affaire par la CGT, n'ayant pour conséquence que d'entraver les réflexions menées entre la direction et les agents. En effet, nous sommes aujourd'hui toujours dans une phase de concertation où rien n'a encore été décidé."

Pour bien comprendre la situation, il est nécessaire de rappeler les différentes réformes qui ont eu lieu ces dernières années. La loi de refondation de l’école en 2013 a imposé aux communes d’organiser une activité pour les enfants durant les 3 heures libérées par l’Education Nationale. C'est à la rentrée scolaire 2014 que la Mairie a dû appliquer cette directive en mettant en place la semaine de 4,5 jours et les Temps d’Activités Périscolaires (TAP). Pour la prochaine rentrée 2018, le gouvernement a laissé le choix aux collectivités de la mise en place de leur propre rythme scolaire. Après une consultation par questionnaire auprès des familles, équipes enseignantes et agents municipaux se sont prononcés majoritairement en faveur d'un retour à la semaine de 4 jours.

Après avoir salué le travail des ATSEM, l'adjoint au Maire a rappelé leurs missions, essentielles pour les enfants et pour les professeurs, qui consistent à l'accompagnement durant les heures de classe et l'entretien des locaux. Ils jouent également un rôle d'animation. Leur implication dans le milieu scolaire et auprès des enfants va souvent au-delà, avec une participation active au sein de l'équipe pédagogique. Cependant, leur présence aux conseils d'écoles, aux fêtes et animations scolaires n'étaient pas comptabilisées dans leurs heures de travail mais leur présence à ces activités annexes résultait d'un choix personnel.

Afin de mettre en place ce nouveau passage à la semaine de 4 jours, les équipes municipales ont planifié quatre réunions avec le personnel des écoles maternelles entre les mois de mai et de juin. Lors de la première rencontre, il a été évoqué le principe d'annualisation des heures de travail. Aujourd'hui, les ATSEM travaillent 38 heures par semaine, bénéficient des vacances scolaires et ne sont présents que 36 semaines par an. L'intégration des heures réalisées au sein de l'équipe pédagogique de manière bénévole au total d'heures annuelles permettrait de comptabiliser toutes les heures effectuées. Le passage des 4,5 jours aux 4 jours, quant à lui, ne modifiera pas le temps de travail hebdomadaire qui pourra rester à 38h.

Pour les élus tarbais, "nous sommes toujours dans une phase de discussion. C'est pourquoi les revendications de cette semaine sont encore prématurées et surprenantes. Rien n'a encore été décidé. Une nouvelle organisation du travail se justifie et doit être mise en place. Elle sera pensée en concertation, pour le bien des ATSEM, des professeurs et des enfants."