Rechercher une actualité par :

19/01/2018, WebmasterConférence de presse de rentrée pour Gérard Trémège

Ce jeudi 18 janvier, Gérard Trémège, Maire de Tarbes, a convié les journalistes autour d’un petit déjeuner pour sa traditionnelle conférence de presse de rentrée afin de leur présenter ses vœux pour l’année à venir mais aussi pour faire un bilan sur l’année 2017 et annoncer les projets futurs.

« 2017 a été cataclysmique, il y a une page à tourner en 2018, il faut arrêter la politique politicienne » a-t-il annoncé en préambule. Il a également rappelé combien le contexte était difficile et a salué le travail réalisé par les agents municipaux. Il a enfin précisé qu’il souhaitait ne pas augmenter les impôts.

BUDGET

Le Débat d’orientation budgétaire (DOB) aura lieu lors du Conseil Municipal lundi prochain. Le budget sera quant à lui voté le lundi 22 mars. Malgré le contexte difficile, la municipalité veut continuer à investir dans la ville. C’est indispensable, notamment pour améliorer le confort de vie des Tarbais et créer de l’emploi. Comme pour les années précédentes la ville va réaliser 10 millions d'euros d'investissement malgré les baisses importantes des dotations de l'Etat et les nouvelles compétences données aux Mairies (PACS…).

Depuis 2001, l’équipe municipale travaille à l’amélioration des comptes. Elle a d’ailleurs réduit considérablement la dette passant de 92 millions d’euros (M€) à 54 M€. Ce changement, travail de longue haleine, s’est effectué grâce notamment à une conjoncture favorable, en ne matraquant pas le contribuable, en maintenant les aides aux milieu associatif et en améliorant constamment le service rendu à la population. Le Maire en a profité pour rappeler les difficultés que vivaient actuellement les associations, à cause d’une crise du bénévolat et d’une baisse du soutien de certains pouvoirs publics. C’est pourquoi le maintien des aides de la Ville aux associations est un point important pour Gérard Trémège.

TRAVAUX

Le Maire a ensuite évoqué les grands chantiers de l'année écoulée, en particulier le Haras, avec notamment la conciergerie et les travaux d'accessibilité de la médiathèque. La réfection totale du manège Ratouin est en cours et 1,4 millions d'euros sont inscrits pour 2018. La vie a investit le site avec l'arrivée de la brigade militaire équestre du 1er RHP et du maréchal-ferrant depuis quelques temps maintenant, mais aussi plus récemment avec l'arrivée de Jean-Claude Adelin qui prépare un spectacle en résidence. De nombreux mariages, séminaires et visites guidées sont aussi organisés sur place.

Du côté des rénovations, la deuxième tranche de la place du Foirail va débuter bientôt, une trentaine de rues et chaussées ont été refaites grâce au programme "chaussées - trottoirs" et l'école Ormeau-Figarol va bénéficier du même investissement que l'école Voltaire, à savoir une rénovation thermique complète. Un autre chantier important concerne l'école Jean Macé, qui va être rénovée complètement pour pouvoir accueillir à la rentrée de septembre 2020, les élèves des écoles Jean Macé et Jeanne Larroque.

Une réflexion a été engagée sur la mobilité dans la ville au niveau des transports urbains, notamment la gare des bus place de Verdun, qui n'est plus assez sécurisante pour les usagers. La partie nord de la place va donc être totalement reconfigurée, pour élargir les trottoirs. Concernant la place au Bois, une réflexion est en cours pour améliorer les conditions d’accès et d’utilisation pour les transports scolaires avec notamment un transfert de la gare routière le long de l'avenue Pierre de Coubertin, entre le lycée Marie Curie et le stade Maurice Trélut. Ce projet reste toutefois à l’étude pour l’instant.

EDUCATION

Une réflexion a été engagée sur les rythmes scolaires : les parents ont été consultés et deux tiers d'entre eux sont favorables à un retour de la semaine de 4 jours. La proposition de changement du rythme scolaire pour 2018/2019 sera donc soumis au vote du conseil municipal du 22 janvier. Ensuite, cette proposition sera soumise au Directeur d'académie qui prendra la décision finale. La ville souhait quand même préserver les emplois créés lors de ce changement en 2014. Ainsi, de nombreuses activités devraient être maintenues.

PROPRETÉ

Le Maire constate qu'enfin les efforts de la municipalité paient ! Avec l’augmentation des effectifs, la distribution des cendriers de poche et la mise en place de la brigade en civil, il a été constaté que les incivilités ont réduits et les usagers de l’espace public font de plus en plus d'efforts en faveur de la propreté de la ville.

QUARTIERS

Les réunions de quartier ont permis à Gérard Trémège de rencontrer plus de 1000 personnes au total et 2000 interventions de petits travaux de proximité ont été effectués dans la ville. Le Maire a tenu à saluer l'efficacité et la rapidité des agents municipaux, qui œuvrent au quotidien pour le bien-être dans la ville.

COMMERCE

L’occupation des locaux commerciaux en centre-ville est en amélioration. Le travail mutuel de la Mairie, de la CCI, de l’association des commerçants Tellement Tarbes et des agences immobilières porte ses fruits pour que les différents locaux disponibles soient repris et en activité.

SÉCURITÉ

La ville a aussi investit pour la modernisation de la vidéo protection, à savoir des caméras de meilleure qualité et l'installation de deux nouvelles caméra pour étendre le périmètre surveillé. Une soixantaine de caméras seront ainsi implantées sur la ville.

SPORT

La Région a cédé le bâtiment de l'ancienne piscine du lycée Marie Curie pour pouvoir accueillir le projet Capas-cité, un centre pour la promotion du sport-santé mis en place par la Ville, en lien avec la ville de Huesca et les universités de Pau et de Saragosse et soutenu par les fonds européen FEDER. Grâce à cette cession, la Mairie n’aura pas à construire un bâtiment de toutes pièces.

VALLOUREC

Le Maire a ensuite abordé le sujet de l'entreprise Vallourec sur le site de l'Arsenal. La ville, comme de nombreux organismes publics locaux, est aux côtés des salariés. Des solutions sont à l’étude en fonction des différents cas de figure. La société Nexter, client important de Vallourec, a annoncé maintenir son carnet de commande dans la cas d’un rachat par un repreneur. Sont également à l’étude des solutions de reclassement du personnel, dans le cas où l’entreprise ne trouverait pas repreneur. La Ville avait déjà œuvré de manière importante pour le reclassement des employés du GIAT, suite à la fermeture.

TERRITOIRE

Gérard Trémège, président de la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées depuis maintenant un an, a annoncé qu’il était très satisfait de cette nouvelle structure. Elle évolue dans le respect des engagements, des territoires et des sensibilités de chacun. Le travail accompli en un an est considérable, aussi bien par les élus que les techniciens. 95 commissions se sont tenues, un nouvel organigramme a été mis en place, tout comme le pacte fiscal et financier et le projet d’agglomération, qui va d’ailleurs être mis en ordre de marche.

Le Président a également a évoqué l'envie de créer une dynamique avec l'agglomération de Pau pour palier à l'éloignement des grandes métropoles comme Toulouse, Bordeaux ou encore le pays basque, avec la création pourquoi pas d'une agence de développement économique commune aux deux agglomérations pour l'accueil des entreprises locales et la promotion du territoire. Il a également fait part de son inquiétude par rapport à Air France et a rappelé que les pouvoirs publics locaux, dont la Mairie de Tarbes, investissent chaque années pour le maintien de la ligne Tarbes-Paris, indispensable pour notre territoire.

Enfin, il a évoqué le retour du projet d’un hôpital commun au territoire, pour lequel il avait œuvré il y a quelques années et qui avait été abandonné. Ce nouveau projet a obtenu l’aval de l’Agence régionale de santé (ARS).