Rechercher une actualité par :

06/01/2017, AlissonConférence de presse de rentrée de Gérard Trémège

Ce jeudi 5 janvier, Gérard Trémège, Maire de Tarbes, a convié les journalistes autour d’un petit déjeuner pour sa traditionnelle conférence de presse de rentrée afin de leur présenter ses vœux pour l’année à venir mais aussi pour faire un bilan sur l’année 2016 et annoncer les projets futurs. 

BUDGET

Pour le budget, qui a été voté au dernier conseil municipal, Gérard Trémège a souhaité que la Mairie fasse preuve de volontarisme, notamment en augmentant l’investissement : chaque année, la municipalité réalise autour de 10 millions d’euros d’investissement. Cette année, il a été élevé à 14 millions, afin de répondre aux besoins de la population, mais aussi pour donner du travail aux entreprises locales, en espérant bien entendu qu’elles remportent les marché publics.

Pour la première fois depuis 2001, la dette a augmenté de 1,7 millions d'euros, bien que l'équipe municipale avait réussi à opérer une diminution de 7 millions d'euros en 2015 et 2016.

ORMEAU

Ensuite, le Maire a évoqué ses inquiétudes concernant la polyclinique de Ormeau, et a rappelé qu’il n’avait ni les moyens ni les compétences pour agir dans ce conflit. Il a tout de même proposé au personnel souhaitant reprendre le travail de demander à la direction de la clinique d’organiser un référendum.

TRAVAUX

Comme dit précédemment, cette année la Mairie a effectué un investissement exceptionnel de 4 millions d'euros en plus. Cet argent permettra de faire de nombreux travaux d’accessibilité des bâtiments publics pour un total de 8 millions d’euros sur huit ans, dont 500 000 euros pour 2017.

Les interventions dans les écoles ont été doublées, 1,5 millions d'eurosont été prévus pour les rénover, en tenant compte des travaux d’économie d’énergie de l’école Voltaire qui s’élèvent à 800 000 euros.

Le SDIS va lui aussi bénéficier d’une aide importante de la part de la Mairie de Tarbes avec 2,5 millions d'euros sur deux ans pour la rénovation de la caserne.

Le Haras, récemment racheté par la ville, va lui aussi faire peau neuve. Un million d’euros est prévu pour effectuer les travaux de rénovation. Certains travaux ont déjà commencé comme le réaménagement de la conciergerie. La rénovation du manège, d’un montant de 800 000 euros, débutera après Equestria. De nombreux projets sont aussi déjà en place : la brigade militaire et leurs chevaux sont installés, l’équi-thérapie pour les militaires traumatisés a débuté, le maréchal ferrant est présent tous les après-midis et la sellière reprendra son activité au mois de mars. Une négociation est en cours pour la création d’un pôle unique en France : EQUIHAND, qui s’adressera aux civils en partenariat avec la MDPH et l’Adapei pour effectuer un travail auprès des publics touchés par toutes sortes de handicap.

Les travaux sur la place du Foirail vont débuter mi-janvier, avec l’abattage des platanes. Gérard Trémège a souhaité préciser qu’un audit, fait par les spécialistes de l’ONF, a révélé que 80% des platanes étaient en mauvaise santé, certains menaçaient même de s’effondrer. Mais pas d’inquiétude pour les habitants, de nouveaux platanes vont être replantés à leur place, avec l'accord de l'arhitecte des Bâtiments de France.

L’avenue Hoche va elle aussi être réaménagée suite à la construction du nouveau rond-point du tango, ainsi que l’avenue du marché Brauhauban, devant la Halle.

Suite aux réunions de quartiers, qui permettent au Maire de rencontrer depuis 2001 pas moins de 1000 personnes chaque année, 2000 interventions de petits travaux ont été effectuées.

Enfin, un million d’euros va être investi dans la rénovation des structures sportives.

PROPRETÉ

La municipalité mène un combat quotidien contre l’incivilité. Les agents font tout leur possible, malheureusement ils ne peuvent pas être partout. Une équipe d’agents en civil sera bientôt sur le terrain pour verbaliser les propriétaires de chien mais aussi les personnes qui jettent les mégots ou les papiers au sol.

SOCIAL

Une crèche passerelle va être créée à côté de l’école Ormeau Figarol, elle permettra d’accueillir une quinzaine d’enfants entre 2 et 4 ans.

ECONOMIE D’ENERGIE

Des efforts importants ont été fait. Depuis 2015, 200 000 euros ont été économisés, soit 20% du budget de fonctionnement.

SPORT

Au mois de juin dernier, la ville s’est engagée sur le projet CAPAS Cité avec la ville de Huesca et l’université de Saragosse. Une nouvelle structure permettant d’accueillir un pôle médico-sportif dans le cadre du sport-santé va être créé au stade Maurice Trélut d’ici la fin du premier semestre 2018.

ANIMATIONS

Gérard Trémège a fait un bilan assez positif de Tarbes en Décembre, les fêtes se sont bien passées et il y a eu beaucoup de monde dans le centre-ville. Il en a profité pour saluer tous les bénévoles qui font un travail considérable tout au long de l’année pour animer la ville.

ELECTIONS

La ville a vu 1560 nouvelles inscriptions sur les listes électorales dont 845 nouveaux arrivés sur Tarbes au mois de décembre.

GRANDE AGGLO

Pour finir, le Maire a évoqué la nouvelle grande agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, qui va exister dès lundi prochain. En tant que Maire de la ville-préfecture, Gérard Trémège a fait acte de candidature à la présidence de cette nouvelle communauté d'agglomération, en gardant à l’esprit trois points : il exclut la politique politicienne, il veut travailler dans le plus grand respect des territoires, urbains et ruraux et enfin il souhaite instaurer une gouvernace partagée.

Il a d’ailleurs annoncé que s’il était élu, il confierait la 1ère vice-présidence à un maire d’une petite commune, et qu’un fond de concours serait créé pour chacun des trois pôles (Nord, Centre et Sud) pour réaliser leurs projets.