Rechercher une actualité par :

12/11/2018, WebmasterCommémoration 14/18.

Cette année, nous commémorons le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale.

 

Durant tout le week-end, la ville de Tarbes a été le théâtre de nombreux événements organisés pour l’occasion. En effet, au-delà du devoir de mémoire, Tarbes occupe une place particulière dans ces commémorations car elle est la ville natale de Ferdinand Foch, qui a pris part à la signature de l’armistice le 11 novembre 1918.

Samedi, une cérémonie intimiste à la Mairie de Tarbes a été célébrée, en mémoire aux 650 soldats tarbais morts pour la France.

 

Dimanche, une première cérémonie à la maison natale du maréchal Foch a permis de découvrir deux expositions inédites sur les négociations qui ont précédé la signature de l'Armistice et des coupures de presse de 1919 démontrant l'inquiétude du maréchal.

 

Dans l’après-midi, au Pari, la Cie Coup de Pouce a proposé une pièce de théâtre « Les Amis d'en face ». Une histoire basée sur des faits réels entre soldats pendant la guerre.

 

A l'église Saint-Jean, le concert du Chœur de Tarbes et de l'Orchestre Symphonique Henri Duparc a rencontré un très fort succès avec l'interprétation notamment du Requiem de Fauré.

 

Enfin, sur les allées Leclerc, le traditionnel dépôt de gerbes, les lectures des messages officiels et le défilé militaire ont été très appréciés par un public venu nombreux saluer les militaires du 1er RHP. Ces derniers ont défilé en fin de cérémonie au son de la fanfare de leur régiment, accompagnés par la gendarmerie, les sapeurs-pompiers et la police municipale montée.

 

Cette cérémonie a aussi été marquée par l'intervention de nombreux enfants, venus des écoles Jeanne-d'Arc et Saint-Joseph, qui ont chanté « La Marseillaise », mais aussi par la lecture émouvante de lettres de poilus nés à Tarbes, par des élèves du collège Desaix.