Rechercher une actualité par :

10/01/2019, Webmaster30 ans du Musée de la Déportation et de la Résistance

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les anciens déportés et les anciens résistants du département des Hautes-Pyrénées, réunis en associations, construisent une exposition itinérante pour « lutter contre l’oubli et pour que vive la mémoire des combats contre l’oppression, la haine et le racisme ». L’exposition rassemblait des souvenirs, des tenues rapportées des camps, des objets divers collectés par ces témoins de l’Histoire entre 1939 et 1945...

En 1988, la ville de Tarbes accepte le don des collections des associations et de l'A.D.I.R.P, et installe cette exposition itinérante dans l’ancienne école Victor Hugo, rue Georges Lassalle, construite en 1880. A l'époque la municipalité, dans un souci de témoignage pour les générations futures et d'ancrage local avec la conservation de documents authentiques, décide de faire de cette exposition et de ce lieu, un nouveau musée municipal dédié à l'Histoire de la déportation et de la résistance. Il sera inauguré le 7 janvier 1988 explique Céline Roulet BOISSEAU-DESCHOUARTS, Adjointe au maire en charge de la Culture.

Après trente années de fonctionnement, un programme de rénovation est en cours annonce Gérard Trémège, maire de Tarbes. L’agence Vitam Ingénierie a été désignée. Une nouvelle page s’ouvre pour l'ancienne école et les collections qui seront restaurées.